top of page

Affaire Kamel Aissat: La cour de Béjaïa confirme sa relaxe en appel

C'est un épilogue très attendu qui vient d'être rendu dans l'affaire opposant le professeur Kamel Aissat à la justice. La cour d'appel de Béjaïa a confirmé ce dimanche la relaxe de l'universitaire, mettant ainsi un point final à près d'un an de procédures judiciaires.

 

L’affaire avait débuté en janvier 2023 lorsque le Pr Aissat, spécialiste en environnement, avait rendu une expertise accablante sur les risques sanitaires et écologiques liés à l'exploitation de la mine de plomb et zinc d'Amizour-Tala Hamza par l’Etat.


Ses conclusions sans concession lui avaient valu d'être poursuivi en justice par le parquet de Béjaïa pour “entrave à l'investissement”. Une première audience très tendue avait eu lieu le 24 décembre 2023, où le tribunal était noyé sous un ocean de soutiens venus des quatre coins du pays.


Malgré les réquisitions sévères du parquet réclamant 3 ans de prison ferme, le tribunal avait finalement prononcé la relaxe du Pr Aissat le 7 janvier 2024, une décision saluée comme une victoire pour la liberté académique.


Mais le parquet a fait appel de ce jugement. Le 21 avril dernier, de nouvelles réquisitions avaient été formulées, réclamant cette fois 15 mois de prison ferme et 100 000 dinars d'amende à l'encontre du professeur.

 

C'était sans compter sur la détermination de la défense de M. Aissat et le poids des nombreux soutiens plaidant la cause du respect de l'expertise scientifique indépendante. Des figures du monde syndical, militant et même académiques internationales s'étaient mobilisées sans relâche.


Au final, la cour d'appel de Béjaïa a définitivement clos le dossier en confirmant la relaxe intégrale du Pr Kamel Aissat.


La Rédaction


79 vues

Comments


bottom of page