top of page

Algérie: acquittement en appel dans l’affaire «dite de la solidarité»

La cour d'Alger a prononcé tard dans la nuit de mardi son verdict en appel dans le procès des 23 membres d'un prétendu « réseau de solidarité », poursuivis notamment pour « atteinte à la sécurité de l'État ». La Cour a infirmé en grande partie le réquisitoire sévère du parquet.

 

La chambre criminelle de deuxième instance près la cour d'Alger a confirmé l'acquittement de la majorité des prévenus, dont Fatiha Briki, Sara Ladoul et El Hadi Lassouli. Seul l'un d'entre eux a écopé de 6 mois de prison ferme pour « falsification de documents ».

 

Tous ceux qui étaient sous contrôle judiciaire ou en détention provisoire ont vu leur passeport leur être restitué et sont donc désormais libres de leurs mouvements.

 

Le parquet avait pourtant requis auparavant les peines maximales prévues par la loi à l'encontre de l'ensemble des mis en cause, en l’occurrence jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle.

 

Au total, 23 personnes avaient comparu dans ce procès pour diverses accusations liées à des « actions de solidarité » menées auprès de familles des détenus d’opinion. Elles étaient poursuivies notamment pour « atteinte à la sécurité de l’État » ou « complot contre l’autorité de l’État ».


La Rédaction


82 vues
bottom of page