top of page

Algérie: les avocats arrachent une première victoire dans leur bras de fer avec la Justice

les avocats arrachent une première victoire
Algérie: les avocats arrachent une première victoire

Les avocats obtiennent gain de cause et seront associés à la réforme des codes pénal et de procédure pénale.


Après des mois de bras de fer tendu, un début de décrispation semble s'opérer entre l'Union nationale des ordres des avocats (UNOA) et le ministère de la Justice au sujet des projets de réforme du code pénal et du code de procédure pénale.


Contestés avec virulence par les avocats qui se plaignaient de ne pas avoir été consultés, ces deux textes étaient inscrits à l'ordre du jour de la session d'automne de l'Assemblée populaire nationale.


Mais face à la levée de boucliers des robes noires, le ministère a finalement reculé en les retirant de l'agenda parlementaire mi-septembre, un « premier pas » salué comme tel par l’UNOA.


Le ministre de la Justice est ensuite allé plus loin en recevant mardi une délégation de l'Union nationale des ordres d'avocats.


Au terme d'échanges qualifiés de « francs », les deux parties se sont entendues sur la création d'une commission mixte qui planchera de concert sur les points litigieux des deux textes controversés.


Par ailleurs, des commissions mixtes permanentes seront instituées entre le ministère de la Justice et les robes noires pour travailler en amont sur tous les futurs projets de loi du secteur, évitant ainsi que ne se reproduise le climat de défiance ayant entouré les réformes des codes.


Satisfaite, l'UNOA a décidé en conséquence de surseoir au mouvement de boycott des audiences prévu du 24 au 30 septembre dans les tribunaux du pays. Si le dialogue semble renoué, de nombreux points d'achoppement devront encore être surmontés lors des discussions à venir.


Les avocats, qui fustigent un « démantèlement » des droits de la défense, promettent de rester vigilants.


Sophie K.


83 vues
bottom of page