top of page

Algérie: Plainte de “Koukou Editions” contre le ministère de la culture et des arts

"KOUKOU Editions" a décidé de porter plainte, avec constitution de partie civile, contre les auteurs de la forfaiture pour abus de fonction et usurpation de la fonction de magistrat.


La Commission de censure du ministère de la Culture et des Arts a ciblé KOUKOU Editions et depuis quelques années, et lors du Sila 2022, une douzaine d’ouvrages ont été interdits, jugé "contraires aux valeurs nationales ” en violation des procédures légales.


Les couvertures de certains de ces livres sont illustrées par des figures emblématiques de la Révolution algérienne, telles que l’héroïne de la Bataille d’Alger Djamila Bouhired, les chefs historiques du FLN Hocine Aït Ahmed et Mohamed Khider, le grand patriote et officier de l’ALN Abdelhafidh Yaha, ainsi que le doyen des militants des droits de l’Homme Abdennour Ali-Yahia, lit-on, dans un communiqué publié sur sa page Facebook.



Rappel des faits :

Le 23 octobre 2023, soit deux jours avant l’ouverture du Salon international du livre d’Alger (SILA), KOUKOU Editions a été notifié par courrier électronique de son exclusion de la manifestation prévue du 25 octobre au 4 novembre 2023. Le commissariat du SILA a invoqué des “dépassements constatés dans les publications contraires au règlement du SILA et que vous exposez sur votre stand” sans plus de précisions.


Les éditions Koukou publient un communiqué dénonçant cette interdiction


Le 12 novembre, pendant, la tenue du SILA, Koukou dénonce la politique de deux poids et deux mesures et la tolérance du livre d’Eric Zemmour dans les stands d’Alger par un texte intitulé « Quand le ministère de la Culture fait "khawa-khawa" avec l'extrême droite française ! » et où il accuse directement la ministre des arts et de la culture de mener une politique de grand « remplacement ».



Le 14 novembre, le ministère de la Culture et des Arts a publié un communiqué dans lequel il reconnaît que le livre d’Eric Zemmour figurait dans la liste transmise par l’éditeur. Cependant, le ministère nie formellement avoir autorisé l’exposition du livre et dément les rumeurs relayées par certaines parties tendancieuses concernant l’autorisation d’exposition d’un livre de l’écrivain français d’extrême droite .



Les éditions Koukou se défendent contre leur exclusion du SILA et la censure, tandis que le ministère de la Culture et des Arts abuse de manière autoritaire de ses pouvoirs.


La situation est tendue, et la justice devra prouver son indépendance en examinant les preuves présentées par les deux parties.


Affaire à suivre…


Yacine M

44 vues
bottom of page