top of page

BRICS : la voie de l’élargissement géopolitique avec des statuts d’« Observateurs » ?

Les BRICS, cette coalition émanant des horizons des économies émergentes, pourrait-elle évoluer vers un bloc politique ?.


Dans cette conjoncture actuelle, marquée par la récente visite du Président Tebboune en Russie et en Chine, les médias nationaux et internationaux s'enflamment autour de la perspective de l'Algérie rejoignant les rangs des BRICS.


Ils chantent les louanges de ses potentialités économiques et de ses atouts, tout en soulignant les solides relations qui lient notre nation à ces puissances montantes.


Toutefois, depuis leur avènement jusqu'à ce jour, les BRICS n'ont pas encore établi de critères clairs pour les candidatures. Pourtant, maints pays arborant des économies émergentes et diversifiées frappent à la porte des BRICS : l'Arabie saoudite, l'Égypte, l'Indonésie, l'Argentine, le Nigeria, l'Algérie, la Thaïlande, Bahreïn, l'Iran, le Mexique, le Bangladesh, le Vietnam, la Corée du Sud et les Philippines, pour ne citer qu'eux. Assurément, ces critères pourraient être élucidés lors du sommet imminent des BRICS dans la province du Gauteng en Afrique Du Sud, du 22 au 24 août 2023, sous le thème éloquent : « Les BRICS et l’Afrique : un partenariat pour une croissance mutuellement accélérée, un développement durable et un multilatéralisme inclusif ».



Toutefois, selon de nombreuses analyses, les BRICS semblent envisager une expansion vers ces nouveaux pays par le biais d'une catégorie de statut « d'observateur ».


Néanmoins, il faudra probablement plusieurs mois, voire des années, pour qu'émerge une maturation réelle et une certaine clarté à ce sujet.


Les objectifs diffèrent considérablement, chacun prenant en compte sa propre situation géopolitique et économique parmi les membres et les prétendants.


Ceci est d'autant plus vrai que le précèdent vote à l'ONU concernant la situation en Ukraine a mis en lumière une division flagrante entre les pays occidentaux et le reste du monde, qui s'est abstenu de voter. Est-ce que nous nous dirigeons vers une fusion des BRICS avec les nations jadis classées du Tiers-Monde, pour contrer l'influence de l'Occident ? 


L'avenir géopolitique semble en ébullition, et les BRICS pourraient bien jouer un rôle essentiel dans la réorientation des dynamiques mondiales.


Blog

20 vues

Comments


bottom of page