top of page

Cinq cadavres de migrants repêchés en Méditerranée

Les garde-côtes tunisiens ont retrouvé cinq corps sans vie de migrants lors d'opérations en mer Méditerranée le 25 mars. Cette découverte macabre fait suite à deux naufrages distincts survenus au large de l'île italienne de Lampedusa au cours du même week-end.

 

Lors du premier naufrage, une embarcation de fortune transportant des exilés a chaviré après que les passagers se sont déportés d'un côté lors d'une opération de secours. Tragiquement, une fillette de 15 mois et un adolescent guinéen de 15 ans ont perdu la vie. Cinquante autres personnes ont pu être secourues.

 

Quelques heures plus tard, trois autres migrants - un Syrien, un Bangladais et un Éthiopien - sont portés disparus après être tombés à l'eau lors d'un transfert vers un cargo pétrolier. Les garde-côtes italiens ont pu sauver 139 autres exilés.

 

Ces drames s'ajoutent à d'autres tragédies récentes en Méditerranée. Le 15 mars, 34 migrants ont disparu et deux corps ont été repêchés au large de Zarzis en Tunisie après le naufrage d'une embarcation.

 

Les départs d'embarcations depuis les côtes tunisiennes ont considérablement augmenté cette année, avec de nombreux exilés subsahariens fuyant des conditions de vie difficiles et le racisme ambiant. En 2022, au moins 1 313 personnes sont mortes ou ont disparu en mer après avoir quitté la Tunisie, un triste record selon des ONG.

 

Les autorités tunisiennes ont également intercepté 663 migrants subsahariens en mer le 25 mars et arrêté 12 présumés trafiquants. Deux navires, des moteurs et du carburant ont été saisis lors de ces opérations.


Sophie K

112 vues

Comments


bottom of page