top of page

Concert en Israël : « Heuss l’enfoiré », harcelé et menacé d’une déchéance de la nationalité

Après avoir annoncé un concert en Israël, le rappeur "Heuss l’enfoiré" se retrouve harcelé et menacé d’une déchéance de la nationalité algérienne.



Le rappeur Franco-Algérien Heuss l’enfoiré a annoncé jeudi dernier par le biais d'une vidéo postée sur ses réseaux sociaux, qu’il allait se produire le 11 mai prochain à Tel Aviv, en Israël.


Même si le concert n’a pas encore eu lieu, les menaces à l’endroit du rappeur commencent à s’intensifier. En effet, cette annonce a suscité de nombreuses remarques négatives, insultes et harcèlements, notamment de la part de ses fans.



Beaucoup ont été surtout surpris par cette annonce et ont rappelé les origines algériennes de l’artiste. D'autant plus que  l’Algérie est le seul pays du Maghreb à ne pas entretenir de relations diplomatiques avec Israël.


La campagne "BDS France", (Boycott Désinvestissement Sanctions), lancée par la société civile palestinienne en 2005, suite à des dizaines d’années de lutte contre Israël et sa politique d’apartheid et qui s’oppose à l’occupation israélienne par des appels répétés au boycott,  a demandé à l'artiste de ne pas aller « soutenir les crimes de guerre contre le peuple palestinien et de ne pas divertir l’apartheid israélien avec son concert ».


De même, "le collectif Palestine Vaincra" a appelé à boycotter ce concert qu’il considère comme « une vaste opération de promotion de l’occupation israélienne ».


À cela s’ajoute l’intervention de "l’Union Algérienne", une association qui souhaite « rassembler la diaspora algérienne à travers le monde »,  qui demande auprès des autorités Algériennes, tout simplement, la déchéance de la nationalité et une interdiction définitive d’accès au territoire algérien pour le rappeur si le concert était maintenu, conformément aux disposition de l’article 62.2 du code pénal.


« Alors que le gouvernement de l’extrême droite israélienne poursuit ses crimes de guerre et ses annexions illégales, Heuss L’Enfoiré annonce fièrement son concert à Tel-Aviv organisé par le fils du lobbyiste pro-sioniste Arié Bensemhoun, le 11 mai prochain », indique l'Union Algérienne sur Twitter.


Avant d’ajouter: « Ce rappeur qui fait régulièrement la promotion de la drogue et de la débauche (tout en se revendiquant Algérien) participe à une opération de lobbying bafouant la diplomatie algérienne en faveur des Palestiniens opprimés ».


En effet si Heuss l’enfoiré maintient son concert, il serait le premier rappeur musulman à se produire en showcase à tel Aviv.


Heuss l'enfoiré, de son vrai nom Karim Djeriou, est un rappeur français né le 11 août 1992.


 D'origine algérienne, il a grandi en banlieue parisienne et a commencé à rapper à l'âge de 22 ans, sous le pseudonyme de Heustleur. 


Après des débuts modestes, il a commencé à se faire connaître en 2017, grâce à son passage dans l'émission "rentre dans le cercle" de Sofiane, où il a réussi à s'imposer.



La rédaction

17 vues

Comments


bottom of page