top of page

Condamné à 7 ans de prison ferme, Mohamed Benhalima affirme avoir été « torturé » et « violé »

Lors des délibérations du tribunal criminel de première instance de Dar El Beidha, rendues le 12 juillet 2023, le détenu d'opinion Mohamed Azzouz Benhalima a été condamné à 07 ans de prison ferme, indique le CNLD.


Il est à rappeler que le représentant du ministère public a requis 10 ans de prison ferme et 500 000 dinars d'amende contre les détenus d'opinion, Mohamed Azzouz Benhalima, Samir Djeralfia et Abderhmane Zitout et le même réquisitoire contre ceux qui se trouvent à l'étranger, Amir Boukheres, Mohamed Larbi Zitout, Miloud Zitout et Assia Guechoud.


Durant l'audience, Mohamed Azzouz Benhalima est revenu largement, pour la troisième fois, sur ce qu'il a enduré comme sévices depuis qu'il a été livré par l'Espagne aux services de sécurité algériennes, précise la même source.


Il a raconté son calvaire , les séances de torture interminables, et il a avoué « avoir été violé ».


Il a affronté le juge en affirmant que « les dehdouhettes », passées à l'ENTV étaient faites sous la dictée et sous la menace du viol.


Il inoncente ainsi tous les prévenus dans ce dossier en déclarant qu'ils lui ont été inspiré par les services de sécurité et sous la menace.


Il interpelle le juge pour lui réaffirmer que ses aveux ont été faits sous la torture et sous l'effet de ce qu'il lui a été donné à boire.


Il raconte son calvaire à la prison, dans l'isolement, et sans droit de visite, ni de recevoir de couffin alimentaire.


Il lui a été même interdit les habits et de ce fait, il s'est présenté devant le juge avec un pull de laine déchiré et un survêtement moisi.


La rédaction

302 vues
bottom of page