top of page

Condamnation définitive du journaliste algérien Ihsane El Kadi à 5 ans de prison ferme

Condamnation définitive du journaliste algérien Ihsane El Kadi à 5 ans de prison ferme
Le journaliste Ihsane El Kadi

La Cour suprême algérienne a rejeté ce jeudi 12 octobre le pourvoi en cassation déposé par le journaliste Ihsane El Kadi, condamné en appel en juin dernier à 7 ans de prison dont 5 ferme. Ce rejet confirme définitivement sa condamnation.


Ihsane El Kadi avait été condamné le 16 juin 2022 par la chambre d'accusation près la Cour d'Alger pour « financement étranger ». La défense du journaliste avait introduit un pourvoi en cassation, estimant cette condamnation « infondée », mais la Cour suprême a décidé de confirmer le jugement rendu en appel.


Directeur du groupe Interface-Médias qui édite notamment Radio-M et Maghreb Emergent, Ihsane El Kadi est la cible de poursuites depuis mars 2021 pour un article jugé subversif par le régime algérien. Dans ce texte, il prônait l'ouverture d'un dialogue national inclusif, y compris avec des courants d'opposition comme le mouvement islamo-conservateur «Rachad», classé depuis comme « organisation terroriste ».


Cette prise de position a déclenché la vindicte des autorités. Le journaliste a été condamné dans cette première affaire à 6 mois ferme pour «diffusion de fausses informations à même de porter atteinte à l’unité nationale», «perturbations des élections» et «réouverture du dossier de la tragédie nationale».


Avec cinq années de détention désormais confirmées, le journaliste risque de purger l'une des peines de prison les plus lourdes jamais infligées à un journaliste dans le pays. Son incarcération est révélatrice des graves reculs démocratiques en Algérie, où le pluralisme politique et médiatique se réduit.



Sophie K.

49 vues

Comments


bottom of page