top of page

Conférences internationales sous surveillance: Entre ouvertures et restrictions dans l’enseignement

Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique justifie la mise en place d'une autorisation pour la participation des étudiants et des universitaires à des conférences internationales en vue de prévenir l'abus d'opinions et de points de vue.


Cependant, les enseignants expriment leurs préoccupations quant à cette approche contradictoire.


D'un côté, le ministre encourage l'ouverture de l'université aux échanges internationaux et aux idées nouvelles, tandis que de l'autre côté, il semble restreindre la liberté académique et la liberté de recherche.


Dans la note ministérielle, il est demandé aux responsables des universités d'examiner attentivement les demandes avant de délivrer les autorisations aux demandeurs.


Cependant, cette décision ne risque-t-elle pas d'encourager des pratiques telles que le chantage et les favoritismes ? Ces préoccupations sont soulevées par cette mesure.


Les récentes mesures de contrôle imposées à l'université et aux chercheurs suscitent des interrogations sur les objectifs finaux de cette démarche.


La question fondamentale est de savoir où l'on souhaite conduire l'université avec toutes ces restrictions en place ?.



25 vues
bottom of page