top of page

Coupure des communications à Gaza: HRW met en garde contre des « atrocités de masse » cachées

L'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW) a tiré la sonnette d'alarme samedi concernant la coupure des communications et d'internet à Gaza par les forces d'occupation israéliennes. Cette coupure pourrait, selon HRW, dissimuler de potentielles «atrocités de masse» perpétrées à l'encontre de la population de l'enclave palestinienne.


Depuis le 7 octobre, Israël mène des bombardements meurtriers et dévastateurs sur Gaza sous prétexte de riposter à des tirs de roquettes du Jihad Islamique Palestinien. Plus de 7000 Palestiniens, dont 3000 enfants, ont déjà été tués et des centaines blessés dans ces raids.


Dans un communiqué, Deborah Brown, chercheuse pour HRW, affirme que l'absence totale d'information en provenance de Gaza peut «servir à dissimuler des atrocités massives et contribuer à l'impunité pour les violations des droits humains».


L'ONG Amnesty International a également perdu le contact avec ses équipes sur place et s'alarme de ne plus pouvoir documenter les exactions israéliennes. Le service NetBlocks confirme quant à lui «l'effondrement» des communications dans la bande de Gaza.


Plus inquiétant, le Croissant-Rouge palestinien indique avoir perdu le contact avec l'ensemble de ses équipes, son centre d'opérations et ses ambulances. Cette coupure affecte même le numéro d'urgence 101 et empêche l'accès des secours aux blessés.


Alors que les bombardements israéliens continuent de s'abattre sans répit sur Gaza, l'absence totale d'information provenant de l'enclave fait craindre le pire. La population se retrouve plongée dans un blackout total, sans moyen de communiquer avec l’extérieur.


Les Nations Unies et les ONG pressent Israël de rétablir immédiatement les communications afin de permettre l'accès humanitaire et le travail des défenseurs des droits humains. Elles rappellent que le droit international prohibe les attaques visant délibérément les infrastructures civiles.


Cette coupure intervient alors que le bilan des victimes palestiniennes ne cesse de s'alourdir. Le monde est désormais dans l'incapacité de savoir ce qui se passe réellement à Gaza, ouvrant la porte à de possibles atrocités de masse selon HRW. L'enclave palestinienne se retrouve totalement isolée et à la merci de la machine de guerre israélienne.



Sophie K/Agences


123 vues

Comments


bottom of page