top of page

Depuis le début du mois d'août, près de 150 incendies ont été recensés en Algérie


Chaque été, le nord du pays est touché par des feux de forêts mais ce phénomène s'accentue d'année en année sous l'effet du changement climatique qui se traduit par des sécheresses et des canicules.


Depuis le début du mois d'août, près de 150 incendies ont été recensés en Algérie, détruisant des centaines hectares de forêt et de taillis.


Les incendies qui ont ravagé mercredi et jeudi des zones boisées et urbaines dans le nord-est du pays, "sont totalement maîtrisés", a déclaré vendredi 19 août un responsable de la Protection civile auprès de l'AFP.



Plus de 200 personnes ont également été blessées dans ces feux de forêts, survenus principalement dans le nord du pays.



Trente personnes sont mortes dans la zone d'El Tarf, dans l'extrême est du pays, dont 11 enfants et six femmes. Cinq autres décès ont été recensés à Souk Ahras et deux à Sétif. Plusieurs médias ont fait état d'une 38e victime, un homme de 72 ans mort à Guelma.


Des hélicoptères bombardiers d'eau de la protection civile et de l'armée sont intervenus dans plusieurs villes. La gendarmerie a fermé plusieurs routes nationales à cause des incendies.


Durant 48 heures, plus de 1 700 pompiers ont lutté pour venir à bout de plus de 20 feux de forêts qui ont fait aussi environ 200 blessés, dont certains gravement brûlés.


Le ministère de la Justice a ouvert une enquête pour déterminer si certains incendies étaient d'origine criminelle.


Le parquet de Souk Ahras, où une famille entière a péri dans les flammes, a annoncé l'arrestation d'un pyromane. Trois hommes ont également été interpellés par la gendarmerie près d'El Tarf. Ils sont accusés d'avoir incendié les récoltes d'un voisin, sans que les autorités n'aient fait le lien pour le moment avec les incendies dans la région.


Ces incendies ravivent des plaies et le débat sur l'absence d'avions bombardiers d'eau en nombre suffisant, qui avait déjà agité le pays l'été dernier.


L'été 2021 avait été le plus meurtrier. Au moins 120 personnes sont mortes dans des feux de forêt qui ont ravagé le nord du pays où plus de 100 000 hectares de taillis sont partis en fumée.



Anais Thibault


20 vues

Comments


bottom of page