top of page

Escroquerie au Mondial 2022: prison ferme pour un député et un journaliste marocains

Mohamed El Hidaoui, député et dirigeant d'un club de football professionnel, et le journaliste d'une radio sportive Adil EL Omari, sont coupables d'avoir vendu des tickets quatre ou cinq fois leur valeur, indique l'AFP qui cite une source judiciaire.


Derrière l'épopée fantastique de l’équipe nationale, il y a le scandale.


Alors que le Maroc vivait le plus beau parcours de son histoire en Coupe du Monde de football au Qatar, de nombreux fans à qui la Fédération marocaine de football avait promis des billets gratuits et qui étaient venus encourager leur équipe à Doha, s’étaient retrouvés privés du précieux sésame. Les billets avaient été vendus sur le marché noir pour quatre ou cinq fois leur valeur, selon des témoignages recueillis sur place.



Jugé vendredi devant le tribunal de première instance de Casablanca, Mohamed El Hidaoui, député et dirigeant d'un club de football professionnel, a écopé de 18 mois fermes, a indiqué à l'AFP son avocat Mohamed Ben Malek.


Élu du Rassemblement national des indépendants (RNI, le parti du chef du gouvernement Aziz Akhannouch), il est également président de l'Olympique Club de Safi, une équipe de la première division, et membre de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).


En détention depuis le 26 juillet, il devra également s'acquitter d'une amende de 2.000 dirhams (190 euros).


«Je continue à affirmer l'innocence de mon client qui n'a commis aucun délit, je ne comprends pas pourquoi il est jugé», a indiqué à l'AFP son avocat qui souhaite faire appel.


Le journaliste d'une radio sportive, Adil EL Omari, a lui reçu une peine de 10 mois de prison ferme et une amende de 1.000 dirhams (95 EUR) dans le cadre de la même affaire. Il a néanmoins été laissé en liberté provisoire.


Les deux hommes étaient accusés de tentative d'escroquerie et de revente illicite de billets.


Le scandale avait fait grand bruit quand -en pleine épopée de l'équipe marocaine des Lions de l'Atlas au Qatar- de nombreux fans à qui la Fédération marocaine de football avait promis des billets gratuits et qui étaient venus encourager leur équipe à Doha, s'étaient retrouvés privés du précieux sésame.


Les billets avaient été vendus sur le marché noir pour quatre ou cinq fois leur valeur, selon des témoignages recueillis sur place par l'AFP.


Devant la vague d'indignation générale, les autorités marocaines s'étaient engagées à punir les responsables du détournement des tickets.


Les deux suspects avaient été entendus par la police judiciaire début mai dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet.


L'émotion suscitée par l'arnaque avait été d'autant plus grande que le Maroc avait accédé à la demi-finale du Mondial contre la France, un exploit historique pour une sélection africaine et arabe.



La rédaction avec l'AFP








24 vues

Comments


bottom of page