top of page

Espagne: 3 morts et 7 disparus dans le naufrage d'un bateau de migrants algériens

Une nouvelle tragédie s'est ajoutée au lourd tribut payé par les migrants clandestins algériens, communément appelés “harragas”, sur les routes maritimes de l’exil, ce week-end. Un bateau parti d'Algérie six jours auparavant avec une douzaine d'entre eux à son bord a sombré au large de Motril, dans le sud de l'Espagne.

 

Bilan humain effroyable : trois vies brisées, retrouvées sans vie dès l'arrivée des secours espagnols vers 8h ce matin-là. Sept autres “harragas” sont toujours portés disparus en mer, probablement emportés par les flots tumultueux.

 

Seuls deux rescapés en état d'hypothermie ont pu être repêchés puis transférés vers un hôpital d'Almería avant d'être relâchés. Leur embarcation de fortune, dérisoire pour une telle traversée, avait été repérée à moitié immergée par un navire de croisière.

 

Les conditions météorologiques dantesques, avec un vent soufflant jusqu'à 75 km/h et des vagues de 3 mètres, compliquent désespérément les recherches toujours en cours pour tenter de retrouver d'éventuels survivants. Une course contre la montre engagée par les équipes espagnoles et de Frontex.

 

Ce nouveau drame illustre la voie funeste sur laquelle s'engagent chaque année des milliers de “harragas” prêts à tout pour fuir la précarité. Un choix né du désespoir et du manque de perspectives en Algérie, mais trop souvent synonyme de tragique destin en mer.



Sophie K.

63 vues

Comments


bottom of page