top of page

Front Line Defenders appelle à la protection de Hajrija Čobo en Bosnie-Herzégovine

« Front Line Defenders » appelle à la protection de la militante environnementale Hajrija Čobo, poursuivie en diffamation par la société minière britannique Adriatic Metals BH doo.


Front Line Defenders demande à Adriatic Metals BH de retirer immédiatement son procès à l'encontre de Hajrija Čobo, défenseure des droits humains.


L'organisation appelle également les autorités de Bosnie-Herzégovine à rejeter cette procédure judiciaire qui est considérée comme une tentative d'intimidation et vise à faire taire les voix critiques, notamment celle des défenseurs des droits humains.


Front Line Defenders est une ONG internationale basée en Irlande qui a pour mission de soutenir et de permettre la protection des défenseurs des droits humains qui sont en danger en raison de leur travail en faveur des droits humains.


Rappel des faits:

Le 12 décembre 2023, la militante environnementale Hajrija Čobo a été poursuivie en diffamation par la société minière britannique Adriatic Metals BH doo.


Cette société a obtenu une autorisation pour explorer et extraire des minéraux dans la région de Vareš en Bosnie-Herzégovine. L'entreprise accuse la militante d'avoir répandu de fausses informations sur elle dans les médias et sur les réseaux sociaux, et demande une compensation pour les dommages causés à sa réputation.


Ce procès, qui ressemble à un procès stratégique contre la participation du public (SLAPP), est directement lié à la campagne de la militante pour protéger la forêt et les cours d'eau de la région de Kakanj des menaces posées par l'exploration et l'exploitation minière de l'entreprise.


L'entreprise réclame une indemnisation de 2 000 KM (environ 1 000 €) pour préjudice moral.


Hajrija Čobo s'est engagée depuis mai 2022 dans la protection des forêts et des lits des rivières.


Elle a découvert une centrale à béton illégale à Mehoric, près de la zone minière, et a déposé une plainte. Une inspection a révélé que le bâtiment avait été construit sans autorisation, et une amende a été infligée à l'entreprise responsable.


Malgré les promesses de restauration de la zone, aucune amélioration n'a été constatée et l'entreprise a continué à détruire l'environnement en coupant des arbres et en déversant des débris dans les rivières, entraînant une diminution du débit d'eau et une pollution.


Front Line Defenders exprime son inquiétude concernant le procès intenté contre Hajrija Čobo, qualifié de SLAPP, un outil de répression utilisé pour intimider les défenseurs des droits humains et les journalistes.


L'organisation estime que la Bosnie-Herzégovine doit protéger ces défenseurs contre les poursuites-bâillons afin de garantir un environnement sécurisé où ils peuvent travailler sans crainte de représailles ou d'intimidation.


En outre, l’ONG demande également aux tribunaux de disposer des outils juridiques nécessaires pour lutter contre les poursuites-bâillons.


Enfin, l'organisation exhorte les autorités à garantir la sécurité et la liberté d'action de tous les défenseurs des droits humains et de leurs organisations conformément aux obligations et engagements internationaux de la Bosnie-Herzégovine en matière de droits humains.


Yacine M

18 vues

Comments


bottom of page