top of page

Gaza au bord de l’effondrement: l'ONU joue son va-tout

Gaza au bord de l’éffondrement : l'ONU joue son va-tout
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres est sorti de sa réserve habituelle ce mercredi en invoquant l'article 99 de la Charte, disposition très rarement utilisée lui permettant de saisir le Conseil de sécurité sur une menace contre la paix mondiale.


Alors que les relations entre Israël et l’organisation Onusienne n’ont jamais été aussi tendues. Le secrétaire général de l’ONU a invoqué, hier, l’article 99 de la Charte des Nations unies, afin de pousser le Conseil de sécurité à se prononcer sur un cessez-le-feu à Gaza.


« Je viens d'invoquer l'article 99 de la Charte des Nations Unies - pour la première fois depuis mon mandat de Secrétaire général », a-t-il déclaré dans un post sur son compte X (ex-Twitter). Et M. Guterres de poursuivre : « Face au risque grave d’effondrement du système humanitaire à Gaza, j’exhorte le Conseil à contribuer à éviter une catastrophe humanitaire et à appeler à un cessez-le-feu humanitaire. »


Cette démarche solennelle intervient alors que la bande de Gaza frôle l'asphyxie après plus d'un mois de bombardements et de blocus par Israël. Le spectre d'une catastrophe humanitaire se profile, poussant le chef de l'ONU à exhorter le Conseil à agir pour un cessez-le-feu immédiat.


Pour rappel, les violences ont repris de plus belle fin septembre suite à une attaque du Hamas ayant coûté la vie à deux soldats israéliens. En représailles, l’armée d’occupation a lancé une opération militaire visant à dégrader les capacités de l'organisation palestinienne.


Depuis, les frappes israéliennes pleuvent quotidiennement quand les tirs de roquettes du Hamas redoublent occasionnellement. Bilan : plus de 16 200 morts côté palestinien tandis que le blocus paralyse Gaza, suscitant des mises en garde croissantes des organisations humanitaires.


Sophie K.


58 vues

Comments


bottom of page