top of page

Harkis: Mathilda Giorgis nommée pour examiner les “préjudices subis”

Une nouvelle nomination vient d'être actée au sein de la commission nationale indépendante chargée d'examiner “les préjudices subis par les harkis et autres personnes rapatriées d'Algérie”. C'est Mathilda Giorgis qui vient d'être nommée au poste de “représentante suppléante du ministre chargé du budget” au sein de cette instance.

 

La décision a été officialisée par un décret présidentiel daté du 11 juin 2024. Mme Giorgis siègera donc comme “membre suppléant” de la commission, remplaçant à ce poste Justine Charles.

 

Cette commission a vu le jour en février 2022 à la suite du vote de la loi “portant reconnaissance de la Nation envers les harkis”. Son rôle est d'instruire les dossiers de “reconnaissance et de réparation des préjudices subis” par les harkis et autres Français rapatriés d'Algérie après l'indépendance.

 

Le texte de loi visait à “réparer l'indignité de leurs conditions d'accueil et de vie dans certaines structures sur le territoire français” vécues par ces populations à leur arrivée en métropole. Un douloureux épisode qui avait longtemps été tu.

 

La nouvelle nomination de Mathilda Giorgis s'inscrit dans la continuité des travaux de cette commission qui doit “examiner les situations individuelles” selon des critères définis par la loi de 2022. Ses conclusions doivent permettre l'octroi d'une “réparation” financière ou autre aux victimes encore en vie ou à leurs ayants droit.

 

C'est un devoir de vérité, de mémoire et de reconnaissance que nous accomplissons”, avait souligné l'ex-ministre des Armées lors de l'installation de la commission. Une nouvelle étape vers “l'apaisement” après les blessures de la décolonisation selon le gouvernement.


Sophie K.


33 vues

Comentários


bottom of page