top of page

Il avait décliné la Légion d’honneur: L’avocat et militant des droits humains Abdelaziz Nouaydi n’est plus

Le monde juridique marocain pleure la perte d’Abdelaziz Nouaydi, fondateur de l’association "Adala", avocat de renom au barreau de Rabat et fervent défenseur des droits humains. Il est décédé jeudi 2 mai suite à une crise cardiaque survenue lors d’une interview filmée au siège du journal “Sawt Al Maghrib” à Rabat.


Maître Abdelaziz Nouaydi a marqué le paysage des droits humains au Maroc, militant infatigablement pour la démocratie, les droits fondamentaux et la justice sociale. Il a occupé des postes clés au sein d’associations de défense des droits humains et a été secrétaire général de Transparency Maroc.


Professeur de droit constitutionnel et avocat au barreau de Rabat, c’est lui qui avait décliné en 2014, la Légion d’honneur,  offerte par le président français de l’époque, François Hollande, en raison du soutien de Paris à Israël lors du conflit qui opposait alors l’État hébreu à la bande de Gaza.


Je ne peux aujourd’hui qu’exprimer mes excuses pour ne pas accepter cette distinction”, avait-il expliqué à l’ambassadeur de France au Maroc.


Pour Abdelaziz Nouaydi, François Hollande n’aurait pas dû “exprimer sa solidarité avec l’agresseur et l’encourager à aller de l’avant dans ses crimes”. Dans sa lettre, il évoquait aussi sa désapprobation de l’interdiction à Paris d’une manifestation de soutien à Gaza.



Agences/ Rédaction

33 vues

Comments


bottom of page