top of page

Interdiction d’entrée en France: Dr Ghassan Abu Sittah, victime de la politique allemande

Membre de MSF Médecins sans frontières, le docteur Abu Sittah, invité par le Parti écologiste pour s’exprimer devant le Sénat français, déclare, le 4 mai 2024 sur X : « Je suis à l’aéroport Charles de Gaulle. Ils m’empêchent d’entrer en France. Je suis censé prendre la parole au Sénat français aujourd’hui. Ils disent que les Allemands m’ont interdit d’entrer en Europe pendant un an. ».


Ghassan Abu Sittah, médecin et humanitaire britannique-palestinien de renom, s’est porté volontaire dans les hôpitaux de Gaza au cours des premières semaines du génocide israélien.


Au mois d’avril, une conférence intitulée “Congrès palestinien”, à laquelle le Dr Abu Sittah était censé assister, a été interrompue de manière inattendue par les autorités de Berlin. Ils ont coupé l’électricité, mettant ainsi un terme à l’événement qui se déroulait sur un week-end.


L’objectif de la conférence était de discuter de divers sujets, comme les exportations d’armes de l’Allemagne vers “Israël” et les manifestations de solidarité envers la cause palestinienne.


Suite à un long interrogatoire, le Dr Abu Sittah a déclaré que l’entrée sur le territoire allemand lui avait été refusée de manière forcée par le gouvernement.


L’expulsion du Dr Abu Sittah de l’Allemagne a provoqué une condamnation unanime de la part des activistes et des organisations de défense des droits de l’homme.


Abu Sittah, a constaté que l’agression israélienne sur Gaza surpassait toutes les guerres précédentes où il avait travaillé. Il a comparé la situation à un tsunami, soulignant le nombre élevé de victimes, l’ampleur de la catastrophe et l’effondrement du système de santé de Gaza. Dès le début, le nombre de patients dépassait la capacité d’accueil, obligeant les médecins à faire des choix difficiles sur qui soigner.


Comme il a partagé l’histoire d’un homme de 40 ans, blessé à la tête, qui n’a pas pu recevoir les soins nécessaires et est décédé. En raison de la pénurie d’anesthésiques et d’antidouleurs, il a dû effectuer des procédures douloureuses sans pouvoir soulager la douleur des patients, pour éviter une inflammation généralisée du sang.


Ghassan Abu Sittah, grâce à son travail à Gaza, est devenu une source d’information clé pour les enquêtes sur les crimes de l’occupation israélienne, ayant soigné des milliers de civils palestiniens ciblés.


En parallèle, sa présence médiatique, sa participation à des conférences, son activité sur les réseaux sociaux et son dévouement au travail humanitaire ont renforcé sa notoriété.


Yacine M

 


37 vues

Comentários


bottom of page