top of page

L'année 2022, qualifiée d'année d'incertitude par la Banque mondiale


L'année 2022 a été catastrophique sur tous les plans. C'est du moins la conclusion d'un rapport de la Banque mondiale sur cette année.


Selon le rapport de la Banque Mondiale, « l’augmentation de la fréquence et de l'intensité des catastrophes naturelles révèle chaque jour davantage les conséquences économiques et sociales du changement climatique ».


Le rapport souligne que « parallèlement, l’inflation mondiale, les perturbations des chaines d'approvisionnement, les pertes d’apprentissage et d’autres défis d’ampleur planétaire sont autant de signes des effets persistants de la pandémie de Covid-19 ».


La Banque mondiale, considère que « la reprise économique amorcée en 2022 s'est révélée instable et inégale, tandis que le développement mondial entrait en crise. Le ralentissement de la croissance a contribué à une régression des progrès dans la lutte mondiale contre la pauvreté et à l’augmentation de la dette mondiale ».


Le rapport précise que « grâce aux efforts mondiaux en faveur de la vaccination, les pays ont pu commencer à sortir de la pandémie et à ramener des millions d’enfants en classe. Pourtant, les effets des pertes d’apprentissage dues au Covid risquent de perdurer pendant longtemps ».


Sur le plan social, « l’inflation et l’insécurité alimentaires ont considérablement augmenté tout au long de l’année, exacerbées par les dérèglements du climat et l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a alimenté la flambée des prix des denrées, des carburants et des engrais »,


Ainsi, « afin de combattre ces crises multiples et contribuer à une reprise plus stable et équitable, la Banque mondiale a travaillé sans relâche avec ses partenaires tout au long de cette année pour transformer les contributions de ses actionnaires et ses capitaux en un soutien accru aux pays et répondre ainsi à leurs besoins les plus importants », affirme la Banque Mondiale.


La Rédaction



24 vues

Comentários


bottom of page