top of page

L’autre 8 Mai 1945

Un film et un débat à Paris, un livre important paru en Algérie, une émission de Dima TV et une pièce de théâtre suivie d’une table ronde à Besançon. Mais à quand la reconnaissance claire par la France des crimes de cette répression massive ?.



Le 8 mai 1945, en Algérie comme dans le reste du monde, on fête la défaite de l’Allemagne nazie.


Dans plusieurs villes d’Algérie, des Algériens partisans de l’indépendance se joignent aux défilés.


A Sétif, le jeune Saâd Bouzid, qui portait le drapeau algérien, est abattu par un policier et des Algériens fuyant la répression aveugle agressent à leur tour des Européens au hasard.


La répression est massive et se prolonge dans tout le Nord-Constantinois.


Des films et des livres éclairent cet événement qui a précipité la guerre d’indépendance, mais la République française n’a jamais reconnu officiellement sa responsabilité dans ce crime colonial.


Ci-dessous l’annonce d’une projection-débat à Paris, d’un livre important paru en Algérie, d’une émission de Dima TV, d’une pièce de théâtre suivie d’une table ronde au CDN de Besançon, et d’une rencontre à Saint-Denis autour du film « Héliopolis ».



6 vues

Commentaires


bottom of page