top of page

L’opposant politique, Rachid Nekkaz transféré à la prison d'El Harrach à Alger


En juillet dernier, la Cour d’appel criminelle du Conseil de la magistrature d’Alger a condamné le militant politique Rachid Nekkaz à cinq ans de prison et à une amende de 500 000 dinars.


Président du Mouvement pour la justice et contre la corruption (MJS), Rachid Nekkaz, condamné à plusieurs peines de prison ferme, a été transféré hier, mardi 8 novembre, de la wilaya de Chlef vers Alger, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).


Rachid Nekkaz devra donc purger le reste de sa peine à la prison d'El Harrach jusqu’à sa libération dans pas moins de Cinq ans.


Pour rappel, Nekkaz est accusé d’"incitation à un rassemblement non armé" et de "crime de tentative d’empêcher les citoyens d’exercer le droit de vote", selon un plan de mise en œuvre sur le territoire de la République.


La Rédaction



30 vues

Comentarios


bottom of page