top of page

Le journaliste Mohamed Mouloudj, fait partie des détenus d’opinion en grève de la faim


Mohamed Mouloudj, journaliste du quotidien Liberté ( aujourd’hui fermé), a été arrêté en Septembre 2021 après perquisition de son domicile, et placé en détention provisoire sur des accusations de terrorisme en lien à ses publications en ligne.


Après sept semaines de détention provisoire, Mohamed Mouloudj, a été auditionné avec d'autres personnes accusées dans le même dossier.


Mohamed Mouloudj est accusé d’« atteinte à l’unité et à la sécurité nationales », « appartenance à une organisation terroriste » et « diffusion de fausses informations ».


La chambre d’accusation près la cour d’Alger a décidé de renvoyer le dossier de l’ex journaliste de Liberté et ses codétenus à la prochaine session criminelle. Son dossier a été transféré en juin dernier au tribunal criminel de Dar El Beida.


La demande de libération provisoire a déjà été rejetée le 11 mai dernier comme celles introduites par de nombreux avocats pour d’autres détenus d’opinion, et leur mandat de dépôt a été renouvelé pour une durée de quatre mois. Selon plusieurs avocats, le dossier de Mohamed Mouloudj est vide.


A travers un post Facebook, l'épouse du journaliste, déclare que "Mohamed Mouloudj a entamé une gréve de la faim" pour dénoncer l’arbitraire, et que "ses avocats n'ont pas réussi à lui rendre visite à cause de son état de santé dégradé".


Dans un autre post Facebook, l'épouse du journaliste déclare avoir entamé une gréve de la faim -à son tour- pour soutenir son époux, Mohamed Mouloudj.


Selon des sources concordantes, Ils sont 26 prisonniers d’opinion détenus à la prison de Koléa à recourir à la grève de la faim comme ultime moyen de défendre leurs droits bafoués par les autorités.



Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), environ 200 personnes sont en prison en lien avec le mouvement de protestation pro-démocratie Hirak qui secoue le pays sporadiquement depuis 2019.



Pour rappel, l''Algérie occupe la 146e place sur 180 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse de l'organisation Reporters sans frontières (RSF).



La Rédaction

13 vues

Comentários


bottom of page