top of page

Le Prix de la liberté de la presse de l'Unesco décerné aux journalistes palestiniens de Gaza

Le Prix mondial de la liberté de la presse de l'Unesco a été décerné jeudi aux journalistes palestiniens qui couvrent Gaza, une région durement touchée par l'occupation sioniste depuis plus de six mois.


Cette récompense vise à souligner le courage et l'engagement de ces journalistes, souvent ciblés lors de l'agression contre l'enclave, qualifiée de génocide du peuple palestinien.


Mauricio Weibel, président du Jury international de professionnels des médias, a exprimé sa solidarité et sa reconnaissance envers ces journalistes qui travaillent dans des conditions extrêmement difficiles. Il a souligné que leur engagement en faveur de la liberté d'expression mérite une profonde reconnaissance de la part de l'humanité.


Selon le Comité de protection des journalistes (CPJ), basé à New York, au moins 97 journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de l'agression sioniste contre les Palestiniens à Gaza, dont 92 étaient Palestiniens. Seize autres ont été blessés.


Depuis le 7 octobre dernier, l'agression sioniste contre la bande de Gaza a fait 34 596 martyrs, selon le ministère palestinien de la Santé. Ces chiffres tragiques soulignent l'ampleur des défis auxquels sont confrontés les journalistes palestiniens dans l'exercice de leur métier.


Ce prix de l'Unesco est un hommage à leur courage et à leur détermination à informer le monde malgré les dangers auxquels ils sont confrontés. Il souligne également l'importance de la liberté de la presse dans des zones de conflit et l'urgence de protéger les journalistes qui y travaillent.


La rédaction

53 vues

Comments


bottom of page