top of page

Les Janvieristes reviennent sur le devant de la scène : Nezzar en première ligne

Le dernier des "Janvieristes", le général Khaled Nezzar, chef incontesté de l'orchestration du coup d'État de janvier 1992, est désormais confronté à la justice suisse.


Il demeure l'unique survivant parmi ses compagnons d'alors, tels que Mohamed Lamari, Smail Lamari, Mohamed Touati, Larbi Belkhir, Abdelmalek Guenaïzia, Benabbes Ghziel, Hacen Aït Abdesslam, Ahmed Bousteila, bien que leur nombre total atteignît cinquante généraux, rassemblés dans une réunion cruciale ayant scellé l'interruption du processus électoral du deuxième tour le 11 janvier 1992, leur conférant ainsi le surnom de "Janvieristes". (Tewfik, quant à lui, demeure également en vie.)



Le capricieux jeu du calendrier a voulu que l'annonce du ministère public de la Confédération suisse coïncide avec la veille de la journée mondiale des disparitions forcées le 30 aout 2023.


Quelle belle revanche des familles de disparus !

Le communiqué du ministère public de la confédération suisse, dans une déclaration formelle, notifie à Khaled Nezzar sa convocation devant le tribunal.


Ce document présente de manière intransigeante et détaillée les charges qui pèsent sur lui, tout en replaçant ces accusations dans leur contexte historique.


Il met en lumière la persistance de la justice suisse dans la poursuite des crimes relevant du droit international pénal, depuis avant 2011, et rappelle l'ouverture d'une enquête pénale à l'encontre de Nezzar en cette même année, mettant en exergue les faits précis qui lui sont reprochés.


Le communiqué, dans une déclaration formelle, notifie à Khaled Nezzar sa convocation devant le tribunal.

Ira-t-il, ou ira-t-il pas en Suisse ?


Les conjectures s'élèvent, emplissant l'atmosphère de suspens. Quelle sera la réplique de la présidence, de l'État-major, face à cette convocation lancinante ?.


Après le rejet de l'adhésion aux BRICS et la convocation de Nezzar, il est fort probable que les prochains jours nous réservent une riche moisson d'informations à déchiffrer.



La rédaction

20 vues

Comentários


bottom of page