top of page

Liban: 51 migrants -majoritairement Syriens- secourus après le naufrage de leur bateau


Les autorités Libanaises ont secouru plus de 50 personnes, pour la plupart des Syriens, d'un bateau "utilisé pour du trafic illégal" qui était en train de couler au large de la côte nord du pays, a annoncé l'armée.


Dans un communiqué, l'armée libanaise a dit avoir été informée qu'un "navire coulait au large de Tripoli alors qu'il était utilisé pour du trafic illégal de personnes". Les forces navales ont pu "sauver 51 personnes à bord, dont deux Palestiniens et 49 Syriens", ajoute l'armée. La Croix-Rouge libanaise a contribué à porter assistance aux personnes secourues, selon le communiqué, qui ne précise pas la destination du bateau.


Les autorités libanaises annoncent régulièrement l'arrestation ou le refoulement de Syriens entrant clandestinement dans le pays. Elles tentent également de combattre l'émigration clandestine à partir du Liban vers l'île de Chypre voisine, porte d'entrée de l'Union européenne.


Le Liban a le ratio le plus élevé de réfugiés par habitant au monde, selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR), avec près de deux millions de Syriens sur son sol d'après les estimations officielles. Environ 830.000 d'entre eux sont enregistrés auprès de l'ONU.


La Méditerranée centrale est la route migratoire la plus dangereuse du monde, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). L'agence onusienne estime que depuis début 2023, plus de 2.000 migrants y ont disparu contre environ 1.400 sur toute l'année 2022.


Ce samedi, le bureau de l'OIM en Libye a indiqué à l'AFP qu'au moins 61 migrants étaient portés disparus et présumés morts après le naufrage de leur embarcation de fortune au large du pays.


La rédaction

7 vues

Comentarios


bottom of page