top of page

Maintien du vote d’une résolution dénonçant les atteintes à la liberté de la presse en Algérie

Le Parlement Européen débattra de la situation de la liberté de la presse en Algérie et du cas du directeur d'Interface-médias, Ihsane El Kadi, lors d'une séance plénière prévue le 10 mai prochain.


Une initiative des Verts et du Parlement européen, peut-on constater sur le portail en ligne http://www.europarl.europa.eu/portal/fr


2023/2661(RSP): Liberté des médias et liberté d'expression en Algérie, le cas du journaliste Ihsane El Kadi.


Il sera question de la presse, liberté et pluralisme des médias, libertés fondamentales, droits de l'homme, démocratie, état de droit en général.

2023/2661

Cette proposition de résolution dénonçant les atteintes à la liberté de la presse en Algérie a déjà été retirée de l'agenda du Parlement européen une semaine avant d'être soumise au vote.


Selon plusieurs sources, ce retrait de l'agenda a été fait sous l'impulsion de Stéphane Séjourné, président du groupe Renew, ancien conseiller politique officiel et toujours conseiller officieux du président, Emmanuel Macron.


La proposition qui devait être soumise au vote au parlement européen dénonçait notamment la condamnation à 5 ans de prison du journaliste Ihsane El Kadi.


Elle devait figurer dans l'agenda de la séance plénière du 20 avril 2023 mais a été retirée, comme l'avait souligné Le Figaro, dans son édition du 18 avril dernier.


C'est donc un revirement que beaucoup de défenseurs des droits humains ont salué dès l'annonce du maintien de la séance plénière sur la situation de la liberté de la presse en Algérie.



La rédaction

9 vues

Comentários


bottom of page