top of page

Nassim Bachir, militant du Hirak, arrêté à Béjaïa et transféré à Alger


Tout le monde en est convaincu, ces multiples arrestations n’ont qu’un seul but : intimider la population.


Selon le défenseur des droits humains, Zaki Hannache: "Nassim Bachir, jeune militant du Hirak, a été placé sous mandat de dépôt dimanche 4 septembre, par le juge d’instruction près le tribunal de Béjaïa".

Selon la même source, le militant a été transféré vers Alger, où il sera probablement présenté devant le pôle judiciaire spécialisé près le tribunal de Sidi M’hamed pour " appartenance à une organisation terroriste ".

Nassim Bachir a été arrêté le 23 août dernier dans la commune d'Adekkar à Bejaia.

Trois autres militants du Hirak avaient également été arrêtés à Bejaia.


Il s'agit de Ferhat Kheniche et de Djamel Bouktit qui ont été placés en garde à vue, alors que Khoudir Ghana, a été immédiatement placé sous mandat de dépôt pour ne pas avoir effectué une peine de prison prononcée, à son encontre par contumace par le tribunal correctionnel d’Akbou.


Le 30 août dernier, une opération visant des militants du Hirak, a conduit à trois nouvelles interpellations, dans la ville d’Akbou, située dans la wilaya de Bejaia.


Il s’agit -Selon le défenseur des droits Humains Zaki Hannache- de Hakim Belkaid, Loucif Benadjaoud et Billal Mokrani.


Ce lundi 5 août, la chambre d’accusation près la cour d’Alger a décidé , de renvoyer quatre militants du Hirak, devant le tribunal criminel de Dar El Beïda, a annoncé le défenseur des droits humains, Zaki Hannache.

Il s’agit des frères Lounes Maza, Seddik Maza, Ouahab Maza et Farid Maouche.

Tous originaires de la wilaya de Béjaïa, ont été arrêtés en octobre 2021, et placés sous mandat de dépôt pour entre autres, « appartenance à une organisation terroriste » en vertu de la nouvelle loi relative à la lutte contre le terroriste, stipulé par l’article 87 bis du code pénal.


La Rédaction

5 vues

コメント


bottom of page