top of page

Record du nombre de visas de long séjour pour la France accordés aux Algériens en 2022



Durant l’année 2022, les autorités françaises ont délivré 1,7 million de visas aux ressortissants étrangers à travers le monde, soit une hausse de +137,1 % par rapport à 2021, où le nombre était de 733 070, selon les chiffres publiés par le ministère français de l'Intérieur.



En 2022, la France a accordé un total de 320 330 titres de séjour aux ressortissants de différents pays. Avec 25 896 titres de séjour accordés en 2022, les Algériens arrivent à la 2e place des bénéficiaires, derrière les Marocains (35 325). Ce nombre reste très inférieur au total des visas délivrés avant la crise sanitaire. À titre de comparaison, plus de 3,5 millions de visas avaient été délivrés en 2019.


Les préfectures ont notifié entre octobre 2020 et juin 2021 plus de 28 000 refus de demandes ou de renouvellement de titre de séjour, en hausse de plus de 50 % par rapport à la même période de l'année précédente, avait annoncé le ministère de l'Intérieur.


Les visas de long séjour poursuivent leur hausse en 2022 (+20,9 %), enregistrant en revanche un record avec 277 038 visas accordés selon les chiffres provisoires.


En 2022, les visas de longs séjours ont été particulièrement motivés par des raisons économiques (motifs professionnels ou emplois). Les 4 premiers pays d'origine des titulaires des visas sont, en 2022 : l'Inde, le Maroc, l'Algérie et la Turquie.


Durant l’année 2022, la France a délivré un total de 131 264 visas aux ressortissants algériens. Soit plus du double par rapport à 2021 où les consulats français en Algérie ont délivré 63 649 visas. Il faut dire que le retour à la normale des relations consulaires entre la France et l’Algérie, après plusieurs mois de brouille, y est pour beaucoup, mais le nombre de visas accordés aux Algériens en 2022 reste loin des chiffres de 2019 ; plus de 270 000 visas.



Les ressortissants de l’Inde arrivent en tête des bénéficiaires de visas délivrés par la France en 2022, avec 158 000 documents accordés, suivis par les Marocains avec 142 291 visas.


Les Algériens arrivent à la troisième place devant les Turques (103 310 visas) et les Chinois (99 579 visas).


Les Tunisiens, avec 86 636 documents, se classent à la 7e place des bénéficiaires de visas pour la France en 2022, selon les données du ministère de l’Intérieur.


Chaque année, la Direction générale des étrangers en France (DGEF) du ministère de l'intérieur publie les statistiques de l'immigration, de l'asile et de l'accès à la nationalité française. Les premiers chiffres provisoires sont publiés en janvier puis une mise à jour avec des données définitives est publiée en juin.


Le motif familial n'est plus le premier motif d’attribution d’un titre de séjour, devancé par le motif d’admission au titre d’étudiant qui représente 108 340 titres. Les principaux pays d'origine des bénéficiaires de premiers titres de séjour sont le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Côte d'Ivoire.


Concernant les immigrés en situation irrégulière, 19 819 étrangers en situation irrégulière ont quitté le territoire français. Le total des éloignements d'étrangers en situation irrégulière est en hausse par rapport à 2021 (15 396 éloignements, soit +14,9% par rapport à 2021). Le chiffre reste en deçà de celui d'avant la crise sanitaire.


Le nombre de demandes d’asile est établi à partir du système d’information (SI-Asile) déployé en guichets uniques de demandes d’asile (Guda) et complété par les données l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et de la Cour nationale du droit d'asile (CNDA).



En 2022, 156 103 demandes (mineurs compris) ont été formulées en Guda. Cela représente une hausse de 28,6% par rapport à 2021 et un retour au niveau constaté avant la crise sanitaire. L'Afghanistan, le Bangladesh, la Turquie et la Géorgie sont les premiers pays de provenance des premières demandes d’asile.


L'Ofpra et la CNDA ont prononcé 56 179 décisions accordant un statut de protection (réfugié ou protection subsidiaire, hors mineurs accompagnants), soit une hausse de 3,3% par rapport à 2021.


S’agissant des naturalisations, le nombre des acquisitions de la nationalité française par décret et par déclarations (mariage, ascendants de français...) baisse de 16,3% en 2022 par rapport à 2021.


Au total, 78 711 personnes ont acquis la nationalité française en 2022 (94 092 en 2021).

La Rédaction

13 vues

Comments


bottom of page