top of page

Sénégal: des libérations de prisonniers pour apaiser les tensions politiques

La décision du président Macky Sall de reporter l'élection présidentielle, finalement invalidée par le Conseil constitutionnel, a crispé le climat politique au Sénégal. Face aux critiques, le pouvoir tente depuis quelques gestes d’ouverture.


Le plus visible est sans conteste la libération progressive depuis mi-février de plusieurs centaines de prisonniers politiques arrêtés lors des violentes manifestations de 2021 et 2023. Au total, selon le gouvernement, 350 détenus ont déjà bénéficié de cette mesure et 272 autres sont en attente.


Derrière ce signal fort adressé à l'opposition, l'exécutif espère apaiser les tensions exacerbées par l'imbroglio autour de la présidentielle. Mais du côté des opposants comme des organisations de la société civile, on dénonce fermement des arrestations politiquement motivées et on exige soit un procès équitable pour ces prisonniers, soit une amnistie totale.


La principale critique est que la liberté provisoire accordée n'est que temporaire et réversible. “La justice peut saisir les individus à tout moment”, s'inquiète ainsi Pape Fara, du collectif des détenus politiques. Idem pour le projet de loi d'amnistie évoqué par Macky Sall, perçu par beaucoup comme une volonté de blanchir les violences policières qui ont émaillé les récentes protestations.


Bref, si le président espérait calmer le jeu à travers ces libérations, l'effet est pour l'instant limité. D'autant que son appel au “dialogue” et à des “concertations nationales” est rejeté par une large frange de l'opposition, qui dénonce du “gain de temps” et exige la tenue rapide de la présidentielle.


La sortie de prison de figures emblématiques de la contestation comme le rappeur Nitdoff ou encore des responsables de mouvements citoyens comme Y'en a marre, est donc loin de régler la profonde crise politique traversée par le Sénégal. Pour une partie des opposants, seule la perspective d'une alternance démocratique par les urnes pourra ramener le calme.



Sophie. K/Agences


23 vues

Comments


bottom of page