top of page

Siège de l'ONU: L'opposition indépendantiste kabyle face aux représentants du régime Algérien



"Un rassemblement de la diaspora kabyle devant le siège des Nations unies à Genève à l'occasion de l'Examen Périodique Universel du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qui a passé au crible ce vendredi matin le cas de l'Algérie." peut-on lire sur la page Facebook du Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie (MAK).



Et de poursuivre, "Faisant partie prenante du réquisitoire que l’ONU dressé contre ce pays (Algérie), le peuple kabyle est victime de violations de ses libertés individuelles et de ses droits fondamentaux par le colon algérien qui viole des citoyens kabyles dont des centaines de prisonniers politiques et d'opinion croupissent arbitrairement dans ses geôles."






L’Algérie passe son Examen Périodique Universel ce vendredi 11 novembre 2022 auprès de l’ONU à Genève. Le mouvement indépendantiste (MAK) et le Gouvernement provisoire kabyle à leur tête M.Ferhat Mehenni, face aux représentants du régime Algérien au siège de l'ONU.






Dans un post précédant, M.Aksel Ameziane, Porte-parole de la Présidence de l’Anavad avait expliqué que "Le peuple kabyle victime de violations de droits de l’Homme et de colonialisme de la part de l’Algérie est partie prenante du réquisitoire que l’ONU dresse contre ce pays."



"Non seulement l’Algérie oppresse, discrimine et réprime toutes les libertés fondamentales mais elle est en train de mettre en place le « projet Zéro Kabyle » qui est un procédé génocidaire.

A l’heure ou cet examen périodique se tient, plus de trois cents citoyens paisibles, dignes et aspirant à vivre décemment sont prisonniers pour d’aucun sans jugement depuis plus de 2 ans. Plus de 50 000 Kabyles sont interdits de sortie et au moins autant de rentrer chez eux en terre kabyle." poursuit le Porte-parole de la présidence de l'Anavad.




"Le territoire kabyle a été brûlé en aout 2021 et des centaines sont mortes des suites de la pandémie de la Covid-19 volontairement entretenue en Kabylie par le régime algérien qui n’a pas autorisé l’acheminement des aides médicales collectée s par la communauté kabyle.

La communauté kabyle s’est mobilisée aujourd’hui pour être aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’ONU." conclut M.Aksel Ameziane.






Un rassemblement s'est tenu sur la place des nations à Genève à partir de 14 heures.



La Rédaction

28 vues

Comments


bottom of page