top of page

Tunisie: Deux journalistes écroués…la liberté de la presse de nouveau menacée

Les journalistes Mourad Zghidi et Borhen Bessis ont été placés sous mandat de dépôt ce mercredi 15 mai 2024 à Tunis, aggravant les craintes des défenseurs des libertés sur l'état de la liberté de la presse en Tunisie. Ils sont poursuivis pour “infractions liées à la diffamation et à l'atteinte à la réputation”.

 

Mourad Zeghidi, rédacteur connu, et Borhane Bessis, présentateur et animateur télé et radio réputé, avaient été placés en détention provisoire dimanche dernier pour 48 heures en vertu du très controversé décret-loi n°2022-54 sur la cybercriminalité. Ce texte, dénoncé comme “liberticide” par ses détracteurs, réprime notamment la diffusion de “fausses nouvelles, d'informations personnelles ou tout contenu pouvant diffamer ou porter atteinte à la réputation”.

 

A l'issue de leur garde à vue initiale tendue, les deux journalistes n'ont finalement pas été relâchés mais ont été déférés au juge d'instruction qui a ordonné leur mise sous mandat de dépôt ce mercredi. Ils risquent désormais de lourdes peines pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 50.000 dinars d'amende.

 

Cette affaire relance la vive controverse sur les atteintes aux libertés publiques en Tunisie sous le président Kais Saied. De nombreuses ONG ont dénoncé un “coup de force contre la liberté d'expression” et appelé à “la libération immédiate” des deux détenus d’opinion.

 

Selon l'ONG Reporters sans Frontières, ces nouvelles arrestations “sont les signes d'une escalade très inquiétante de la répression en Tunisie. C'est une attaque frontale contre la liberté de la presse et une volonté affichée d’entraver l’exercice du journalisme dans la pays”.


La Rédaction

44 vues

Comentários


bottom of page