top of page

Tunisie: la présidente du PDL visée par trois nouvelles plaintes

Tunisie: la présidente du PDL visée par trois nouvelles plaintes
La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Tunis a ouvert trois nouvelles instructions à l'encontre de la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, actuellement en détention préventive, a déclaré le porte-parole de la cour d’appel de Tunis, Habib Torkhani, à l’agence TAP.


Ces plaintes s'ajoutent aux accusations déjà portées contre Mme Moussi pour « attentat ayant pour but de changer la forme du gouvernement » et « provocation de désordre » sur le territoire tunisien.


Deux de ces nouvelles instructions font suite à des plaintes déposées par le président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE). Elles visent des propos jugés « offensants » et des « accusations de truquage des élections » proférés par Mme Moussi dans des vidéos diffusées en janvier sur les réseaux sociaux.


La troisième plainte émane de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) qui reproche à la présidente du PDL d'avoir organisé un rassemblement « perturbant » avec des partisans devant le siège du syndicat en mai dernier.


Ces nouveaux développements judiciaires interviennent à quelques mois de la présidentielle à laquelle Mme Moussi entend se présenter. Pour son comité de défense, ces plaintes visent clairement à écarter « un sérieux rival » pour le scrutin à venir. La multiplication des procédures contre l'ancienne députée pourrait néanmoins compliquer ses ambitions politiques et sa candidature en 2024.


Sophie K.

26 vues

Comments


bottom of page