top of page

Tunisie: mandat d'arrêt contre l'avocate Sonia Dahmani après des déclarations controversées

L'avocate et chroniqueuse médiatique Sonia Dahmani fait l'objet d'un mandat d'arrêt après ses déclarations controversées sur la crise migratoire en Tunisie. C'est ce qu'elle a révélé vendredi en annonçant sur la chaîne Carthage + avoir reçu une convocation à comparaître devant un juge d'instruction, conformément à l'article 24 du code de procédure pénale.

 

Si les motifs exacts de cette convocation judiciaire ne lui ont pas été communiqués, Me Dahmani n'a guère de doute sur le lien avec la polémique suscitée par ses récentes prises de position sur le phénomène d'émigration des jeunes Tunisiens.

 

En cause, sa question provocatrice lancée à l'antenne: "De quel pays extraordinaire parle-t-on? Celui que la moitié des jeunes veulent quitter?". Des propos qui ont déclenché un véritable tollé sur les réseaux sociaux et conduit à l'émission de ce mandat d'arrêt à son encontre.

 

Bien que réaffirmant son "amour" pour la Tunisie, l'avocate estime avoir été la cible d'une "campagne orchestrée" en raison du caractère dérangeant de son discours sur ce sujet ultrasensible. Une situation qui pourrait désormais la mener devant la justice.

 

Ce mandat d'arrêt contre une voix aussi médiatique que celle de Sonia Dahmani illustre les tensions exacerbées que soulève la question migratoire en Tunisie. Un débat qui semble aujourd'hui difficilement pouvoir se tenir sans risque de poursuites pour certains de ses intervenants les plus controversés.



Sophie K








43 vues

コメント


bottom of page