top of page

Après 51 jours d'attente, la dépouille de "Frawsen" a pu être rapatriée


La dépouille de Frawsen a pu être rapatrié lundi, 23 Janvier après 51 jours d'attente. Arrivé à l'aéroport d'Alger, la dépouille a été bloquée encore une autre fois. Les autorités n'ont permis son départ en Kabylie que lendemain, mardi, 24 Janvier après-midi.


Louaguoui Jugurtha dit Frawsen, âgé de trente-huit ans, père de 3 enfants est issu du village d’Attouche de la commune de Makouda dans la wilaya de Tizi-Ouzou en Kabylie a été retrouvé mort le soir du 6 décembre dernier dans la Seine à Clichy, Paris.



Selon les premiers éléments de l’autopsie remis à sa famille, la mort de Jugurtha est classée « mort violente ». L’affaire a été instruite par le tribunal de Nanterre. Et la levée du corps de Jugurtha a eu lieu le 3 janvier dernier à l’Institut médico-légal de Paris, qui suite aux démarches administratives concernant le rapatriement de sa dépouille ont été accomplies au consulat algérien à Nanterre par les intéressés.


Toutefois, le consulat de Nanterre refuse d’autoriser son rapatriement au motif que le cas de Jugurtha Louerguioui dépend d’Alger étant donné que ce dernier est un militant du Mouvement séparatiste ( MAK ), classée par Alger comme « mouvement terroriste ». Frawsen a été condamné par contumace à 20 ans de prison ferme. Il a gagné la France en traversant la Méditerranée dans une embarcation de fortune comme des milliers d’Algériens.


Jugurtha est arrivé en Espagne le 24 mars 2021 et en France un mois plus tard.


Plusieurs ONG, dont Riposte Internationale, avaient rappelé aux autorités algériennes la convention de Genève dont elle est signataire. Elles ont dénoncé cette énième dérive et violation des droits humains, « les autorités algériennes participent de fait avec ces manœuvres à porter atteinte à la dignité humaine des militants et activistes y compris dans un contexte de deuil » avait indiquait l'ONG basée à Paris, Riposte Internationale.



Pour rappel, cette dernière (RI) avait publié un communiqué dénonçant la décision des autorités consulaires algériennes en France de non-délivrance de l’autorisation du rapatriement de la dépouille du défunt Louerguioui Jugurtha dit Frawsen.



La Rédaction








65 vues

Comments


bottom of page