top of page

Au Guatemala: le journaliste José Rubén Zamora emprisonné injustement

Au Guatemala: le journaliste José Rubén Zamora emprisonné injustement
Jose Rubén Zamora; fondateur du journal El Periódico

Jose Rubén Zamora fait partie des plus grands noms du journalisme guatémaltèque. Fondateur en 1996 du journal El Periódico, réputé pour ses enquêtes retentissantes sur la corruption des élites politiques, il est aujourd'hui jeté en prison dans des conditions indignes depuis plus d'un an.


Condamné en juin à six ans de détention pour « blanchiment d'argent » à l'issue d'un procès-spectacle expéditif, sans réelle possibilité de se défendre, Jose Rubén Zamora dénonce être victime de tortures psychologiques visant à le briser. Le verdict contre lui, tombé peu avant le premier tour de la présidentielle, avait pour objectif d'intimider les journalistes tentés de publier des révélations gênantes pendant la campagne électorale.


Cet acharnement contre ce pilier du journalisme d'investigation a déjà porté ses fruits : en mai dernier, son média El Periódico a dû mettre la clé sous la porte, étranglé financièrement par les amendes et le harcèlement judiciaire que subissait son fondateur depuis des années.


Loin d'en rester là, le ministère public guatémaltèque, qui avait réclamé absurdement 40 ans de prison contre Zamora, s'acharne encore en exigeant la dissolution d'un parti d'opposition à deux semaines du second tour de la présidentielle.


Cet ensemble de faits gravissimes démontre la fragilité alarmante du journalisme au Guatemala, étouffé par un pouvoir autoritaire prêt à toutes les bassesses pour faire taire les voix qui le gênent. La détention arbitraire de Jose Rubén Zamora jette une lumière crue sur ces dérives et révèle l'urgence de garantir la liberté de la presse dans le pays. 


SOPHIE K.


23 vues
bottom of page