top of page

Terminus Babel : Rencontre avec Mustapha Benfodil au CPMDH-Oran


CPMDH-Oran: Mustapha BENFODIL, auteur de "Terminus Babel"
CPMDH-Oran: Mustapha BENFODIL, auteur de "Terminus Babel"

En ce samedi 14 octobre, le café littéraire du CPMDH-Oran a eu l'immense joie de recevoir Mustapha BENFODIL pour une passionnante conférence-débat portant sur son tout dernier ouvrage, le roman intitulé "TERMINUS BABEL".


Cet ouvrage, initialement paru aux éditions MACULA en France, est à présent en cours de réédition chez BARZAKH et s'apprête à investir prochainement les étagères de nos librairies.



Parmi les personnes présentes, parmi lesquelles de nombreuses femmes, il y avait celles et ceux qui avaient déjà lu les ouvrages de l'auteur, en particulier "L'archéologie du chaos". D'autres ne le connaissaient que dans son rôle de journaliste, tandis que certains étaient venus pour le découvrir pour la première fois.


En répondant à l'invitation du CPMDH-Oran, Mustapha Benfodil était empli de bonheur et d'enthousiasme, comme un enfant retrouvant sa joie, à l'idée de revenir à Oran. Cette ville évoque pour lui des souvenirs d'enfance et de jeunesse, car il y est né en 1968, à Relizane.


Mustapha se distingue en tant qu'écrivain atypique, adoptant un style hybride qui explore la littérature d'une manière expérimentale (Tâtonnement).


Il fusionne habilement le langage populaire et la Daridja, comme on peut le voir dans son personnage principal de "TERMINUS BABEL", un livre intitulé "K'tab". Il qualifie son approche narrative de documentaire, tout en conservant son bagage journalistique, et il explore également les aspects du théâtre dans d’autres œuvres.


Dans “Terminus Babel”, Mustapha Benfodil visite la création littéraire à travers l’histoire de K’tab, un livre abîmé et mis au rebut qui se souvient de tous ceux qui l’ont touché, y compris “L’Écrivain”, dont il connaît intimement la vie et les pensées, et qui, avec d’autres livres destinés à être détruits, est sauvé temporairement par un projet artistique.


Le conférencier a partagé avec nous son parcours, racontant qu'il avait débuté sa formation à Bab Ezzouar (Alger), en vue d'obtenir une licence en mathématiques. Ensuite, il a choisi de se diriger vers le domaine du journalisme et a poursuivi ses études à Ben Aknoun, où il s'est distingué en obtenant la première place de sa promotion. Cela lui a ouvert les portes d'un poste attractif au sein d'un ministère, mais il a rapidement ressenti de l'ennui après quelques mois, ce qui l'a finalement poussé à démissionner pour devenir journaliste.


Mustapha, initialement mathématicien, a commencé sa carrière d’écrivain en se concentrant sur la science-fiction et l’astronomie.


Plus tard, en tant que journaliste pour El Watan, il s’est distingué par ses reportages sur le terrain couvrant une variété de sujets. Il s’est particulièrement intéressé au phénomène de la migration “Harragas”. Cette fascination l’a même conduit à envisager une traversée audacieuse de la Méditerranée en barque clandestine avec les migrants d’Annaba vers l’Italie, malgré le fait qu’il avait un visa. Tout cela, simplement pour les besoins de son enquête journalistique.


Mustapha peut sembler timide au premier abord, dégageant une aura d’humilité et de modestie. Cependant, une fois qu’il commence à parler de ses sujets de prédilection, il se transforme en un orateur éloquent et passionné. Il récite ses textes de prose et de poésie avec une aisance et un talent indéniables !


Sans aucun doute, le conférencier démontre son intellect en tant qu'auteur, car il explore une multitude de sujets à travers ses ouvrages, s'efforçant constamment de faire avancer les idées tout en se penchant sur les causes. Parallèlement à sa passion pour l'écriture de romans, de pièces de théâtre et pour l'animation d'ateliers littéraires, BENFODIL occupe actuellement un poste d'enseignant à l'école de journalisme d'Alger.


Et ainsi, sous le ciel d’Oran, Mustapha Benfodil, avec sa plume audacieuse et son esprit vif, à continué de tisser des récits qui transcendent les frontières, illuminant les esprits et touchant les cœurs, tel un phare dans la nuit de l’ignorance.


Yacine M

84 vues

留言


bottom of page