top of page

Cour d’appel: le journaliste Mustapha Bendjama reste en prison

La Cour de Constantine a confirmé ce jeudi la condamnation du journaliste Mustapha Bendjama à 6 mois de prison ferme pour son implication présumée dans la fuite vers la France de l'opposante Amira Bouraoui en 2023.

Incarcéré depuis février 2023, Bendjama écope de deux peines de 6 et 8 mois dans deux affaires distinctes liées à cette fugue rocambolesque. Ses avocats auront encore la possibilité de demander une suspension de peine, ce qui lui permettrait de quitter sa cellule.

Agé d’une trentaine d’années, le rédacteur en chef du quotidien régional Le Provincial paye là son rôle supposé dans l'organisation du départ vers Paris de la militante du Hirak, via la Tunisie. Outre le journaliste, la mère et le cousin d'Amira Bouraoui ainsi qu'un chauffeur de taxi et un policier ont également été condamnés.

L'affaire illustre une nouvelle fois la pression judiciaire exercée sur les médias algériens indépendants. Après 8 mois de détention provisoire, Bendjama ne sortira au mieux de prison qu'en mars 2024, une fois sa lourde peine purgée.


Sophie K.

57 vues
bottom of page