top of page

La Cour d’Ain Temouchent: confirmation de la condamnation de Malik Riahi

La Cour d’Ain Temouchent a confirmé la condamnation de Malik Riahi en première instance du 16 mai 2024.


Malik Riahi a été condamné à deux années de prison ferme sans prise de corps, à une amende de 200 000 dinars et à verser 500 000 dinars de dédommagement à la police pour « Outrage à corps constitués ».


Cette confirmation a eu lieu dans le procès le 19 mai qui s’est tenuà Ain Temouchent   en opposition à une ancienne condamnation par contumace à 5 ans de prison ferme dans un dossier, où figure de nombreux activistes du Hirak, de militants et de citoyens, de toutes les régions du pays, et qui sont tous poursuivis pour des délits de « solidarité et de soutien à des familles de détenus ».


Après avoir purgé des peines de prison à El Harrach et Bouira, totalisant 26 mois, Malik Riahi a été libéré de celle de Boussaâda le 8 août 2023.


Cependant, il continue de faire l'objet d'un harcèlement policier et judiciaire intense, avec des convocations à travers le pays. Le 26 décembre 2023, le juge d'instruction à Ain Temouchent l'a placé sous contrôle judiciaire dans un nouveau dossier et lui a ordonné de payer deux amendes de 200 000 dinars et de 20 000 dinars.


Malik Riahi, dont les frères Saïd et Aziz sont incarcérés, fait lui-même l’objet de poursuites judiciaires. Sans emploi, il se trouve dans l’obligation de régler des amendes et indemnités.


Face à cette situation, la question se pose : comment parviendra-t-il à subvenir à ses besoins vitaux et à réunir les fonds nécessaires pour s’acquitter de ces pénalités financières ?


Depuis le début de la répression du mouvement Hirak en 2019, la famille Riahi a été confrontée à des épreuves incessantes. Les persécutions qu’elle a subies ne sont pas seulement remarquables par leur intensité, mais aussi par leur durée.


Ces événements ont eu des répercussions profondes, entraînant la dislocation d’une famille autrefois unie. Les membres de la famille Riahi ont été éparpillés, les deux frères se retrouvant derrière les barreaux tandis que leur mère est malade.


C’est une histoire de résilience face à l’adversité, mais aussi un témoignage poignant de l’impact humain de la répression politique.


Yacine M

 


31 vues

Comments


bottom of page